Guide SEO 2021 : l’optimisation des pages (4/6)

16 Nov 2020 | Référencement naturel (SEO)

Dans les précédents billets de notre guide SEO 2021, nous avons abordé la stratégie SEO, la recherche de mots-clés et la manière de satisfaire les intentions de recherche des internautes. Aujourd’hui, nous allons nous attaquer à l’optimisation du référencement on-page !

Qu’est-ce l’optimisation des pages en SEO ?

L’optimisation des pages en SEO consiste principalement à faire correspondre les mots-clés pour lesquels nous souhaitons positionner notre site avec le contenu destiné à répondre à l’intention de recherche des internautes pour ces mêmes mots-clés.

Dès lors, comment nous assurer que la page est optimisée pour le classement dans Google ? La réponse à cette question a fortement variée au cours des dernières années. Il y a une encore 10 ou 15 ans, les questions afférentes étaient les suivantes :

  • Comment puis-je placer mes mots-clés dans toutes les balises et à tous les endroits appropriés de la page ?
  • Comment tirer profit d’éléments tels que la balise meta keywords ?
  • Comment optimiser tous les mots et expressions insérés dans le titre, dans l’URL, dans la méta-description ?
  • Quid des balises H2, H3 jusqu’à H7 voire plus ? Etc.

Beaucoup de responsables de sites se posent ce genre de questions alors que la plupart de ces éléments n’ont pas ou plus d’importance. A titre d’exemple, la balise meta keywords n’a pas été utilisée depuis une décennie ! D’autres de ces éléments sont quand même à considérer. C’est pourquoi nous allons passer en revue les principaux d’entre eux pour que vous mettiez de votre côté les meilleures chances possibles de classement.

Ce billet constitue une sorte de brève liste des principaux points de contrôle et conseils pour l’optimisation on page en SEO. Cette liste n’est pas exhaustive, surtout en ce qui concerne la partie technique du SEO. Ce point sera abordé dans un autre billet de notre Guide SEO 2021. C’est parti !

Construire un titre de page convaincant

Le premier élément à prendre en compte pour l’optimisation des pages en SEO est le titre. Le titre, via la balise titre, est descriptif de la page. En plus de contenir le mot-clé de la page, il doit être convaincant. Faites néanmoins attention à ne pas berner les internautes et ne pas vous montrer trop vendeur. Dans un monde où la publicité envahit tous les supports, une page dont le titre est à forte connotation commerciale pourrait rebuter nombre d’utilisateurs. Gardez en tête que le titre, matérialisé sous la forme du fameux “lien bleu dans Google” est le premier élément que les internautes verront dans les pages de résultats.

Rédiger une méta-description attirante

La méta-description est toujours utilisée par les moteurs de recherche, mais pas pour classer les sites. Elle est utilisée comme une sorte de texte publicitaire. En complément du titre, c’est grâce à elle que vous attirerez les clics. Ou du moins que vous essaierez.

La méta-description indique aux internautes ce qui se trouve sur la page. Elle est supposée les inspirer. Et les inciter, leur donner envie de cliquer sur votre résultat plutôt que sur celui d’un autre site. La méta-description est l’occasion de dire aux internautes en quoi votre contenu sera utile et précieux compte tenu de leur intention de recherche.

Élaborer une URL facile à lire, sensible et courte

L’optimisation des pages en SEO passe également par l’URL. Prenons l’exemple de la page de ce billet de blog, sur laquelle vous êtes actuellement. L’URL construite est la suivante : sedigitaliser.fr/blog/optimisation-page-seo/. Elle est très lisible. Si vous êtes arrivé par la page des résultats Google et que vous avez aperçu l’URL, cette dernière vous a sans doute conforté dans l’idée que vous vous faisiez du contenu que vous alliez trouver. Cela vous a semblé cohérent avec le titre et la méta-description.

A contrario, si l’URL avait contenu tout un tas de caractères bizarres, des tabulations ou encore des paramètres UTM comme par exemple : /oldseqs?ide=17/?utm_156cxt, cela aurait été un mal. En tant qu’internaute, vous n’auriez pas su à quoi vous attendre ni ce que cela signifiait. En outre, le fait d’avoir plus d’un ou deux paramètres URL n’est pas recommandé pour essayer de se classer dans les résultats de recherche.

Un conseil si votre site dispose d’URL complexes : essayer de les réécrire pour qu’elles soient plus conviviales, plus courtes, plus sensibles et plus lisibles par un être humain. Cela aidera également Google. Attention, n’oubliez pas de construire un plan de redirections pour ne pas perdre le jus SEO de vos pages !

Penser “featured snippets” au moment de rédiger le premier paragraphe

Le premier paragraphe de votre contenu, ou au moins les premières phrases, doivent être optimisés pour apparaître dans ce que Google appelle les « featured snippets ». Ces derniers sont ces “boîtes” contenant du texte, une image et parfois bien d’autres informations et qui s’affichent en sus du traditionnel “lien bleu” dans les pages de résultats de Google. Les éléments affichés dans ces boîtes peuvent être tirés du premier ou du deuxième paragraphe de votre page.

Si vous souhaitez obtenir cet extrait, il vous faut deux impératifs :

  • vous devez être capable de vous classer sur la première page,
  • et vous devez être optimisé pour répondre à la question dès le premier paragraphe.

Utiliser le mot-clé cible intelligemment

L’évocation de l’expression

Comme pour l’élaboration de l’URL, prenons en exemple cet article de blog. Nous avons choisi de nous classer sur le mot-clé « optimisation des pages en SEO ». Comme nous l’avons évoqué plus haut, il est important de positionner ce mot-clé dans le titre de la page. C’est chose faite. Les internautes apprécient que le titre et le titre de l’article soient identiques ou presque. En cliquant sur ce titre dans Google, ils obtiennent le même titre sur la page, ce qui évite toute dissonance cognitive entre les deux.

Le mot-clé cible doit également être repris dans dans le contenu de la page. En l’occurrence, faire une page sur l’optimisation des pages en SEO doit se traduire par l’évocation, un certain nombre fois, du mot-clé cible.

Enfin, créez un lien interne d’ancrage sur votre requête cible si votre site, dans d’autres de ses pages, évoque l’expression. Recensez les autres pages de votre site web qui abordent l’expression et faites un lien vers la page qui la traite. Ce maillage interne est utile à la fois pour Google et pour les internautes.

L’intention de recherche en SEO

Le SEO évolue continuellement. Et si un point a particulièrement évolué ces dernières années, c’est sur le choix des mots-clés. Le temps où l’objectif était de cibler un mot-clé par page est révolu. Il est important désormais de vous concentrer sur les intentions de recherche.

Reprenons l’exemple de notre billet de blog. Les expressions « conseil pour l’optimisation on page en SEO », « comment optimiser une page en SEO » et « techniques d’optimisation on page en SEO » sont techniquement trois expressions uniques de mots-clés. Elles ont des volumes de recherche différents. Des résultats légèrement différents apparaîtront pour chacune d’entre elles. Il y a une dizaine d’années, l’objectif était de créer une page pour chacun de ces mots-clés. Aujourd’hui, l’essentiel est de viser l’intention de recherche commune à ces trois expressions. Et c’est cette intention de recherche qui sera visée, sur une unique page avec une unique URL.

Si les internautes recherchent exactement la même chose, mais avec de légères variations dans la façon de formuler cette dernière, il est recommandé d’avoir une page qui sert tous ces mots-clés avec la même intention de recherche. En effet, s’il est difficile de positionner une page dans Google, ça l’est d’autant plus pour plusieurs pages. Il en est de même pour l’obtention de backlinks vers un nombre important de pages. Par ailleurs, la différence entre trois pages au mot-clé cible très similaire sera trop subtile pour Google qui pourrait considérer votre contenu comme du duplicate content.

Tirer parti des “rich snippets”

Les “rich snippets” s’appuient sur des données structurées pour faire figurer certains éléments spécifiques du contenu d’une page. Par exemple, si votre site web propose des recettes de cuisine, vous pouvez utiliser des données structurées pour les recettes afin de montrer à Google que vous avez des informations sur le temps de cuisson, les ingrédients et tout autre type de détail présent dans une recette.

Il en est de même avec les avis que vous recevez sur vos activités. S’ils sont positifs, faites en sorte qu’ils s’affichent et que les informations soient exploitables par Google.

Travailler les images sur la page

Enfin, comme la recherche d’images représente une part importante du trafic de recherche de Google, il est très judicieux d’optimiser les images de la page. L’optimisation des images sur les pages présente deux types d’avantages majeurs :

  • elle permet de capter des internautes via la recherche d’images où la concurrence est différente de celle dans la recherche classique,
  • elle offre l’opportunité d’obtenir des backlinks de la part d’internautes qui intégreraient vos images sur leurs propres sites.

Noms de fichiers descriptifs, riches en mots clés

Les images de votre page doivent utiliser des noms de fichiers descriptifs et qui intègrent le mot-clé de la page mais aussi votre marque. Ainsi, pour la présente page, le titre d’une image pourrait être “optimisation-on-page-seo-sedigitaliser”.

Attribut alt

L’attribut alt, ou balise alt, fait partie de la description que vous donnez aux dispositifs axés sur l’accessibilité. Google utilise également ce texte comme facteur de référencement.

Texte de légende

Si vous disposez d’une photographie, le texte de légende permet de la décrire. C’est l’occasion d’indiquer aux robots ce qui se trouve réellement dans la photo.

Storing sur le même domaine

Enfin, pour tirer pleinement profit des optimisations précédemment citées, vos fichiers doivent être hébergés sur le même domaine que celui de votre site.

Telle est donc la liste pour l’optimisation des pages en SEO que nous vous proposons. Si vous menez à bien tous ces éléments, la prochaine étape est l’optimisation technique !

Pour aller plus loin