Green marketing : construire un SEO durable et responsable

31 Août 2020 | Marketing digital, Référencement naturel (SEO)

Chaque seconde, Google répond à plus de 80 000 recherches d’internautes dans le monde. En 24 heures, l’usage d’internet émet plus d’1,5 million de tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Et sur une année, la consommation mondiale d’électricité qu’engendre la toile avoisine les 10%.

Certes, les méthodes et les manières d’estimer les contours de ce que représente internet varient. Comptons-nous l’alimentation des appareils connectés (ordinateurs et smartphones) et celle des infrastructures de soutien (réseaux de communication et centres de données) ? Recensons-nous également la consommation des équipements audiovisuels ainsi que celle des infrastructures de diffusion ?

Quelles que soient les façons d’estimer la consommation électrique d’internet, l’évolution de cette dernière est exponentielle. Et même si le défi paraît énorme, chacun disposant d’un site web ou y ayant recours pour son activité peut en améliorer l’impact.

Le green marketing consiste à penser les contenus web de manière plus écologique et durable. Il inclut également une approche plus vertueuse du référencement naturel. Dans cet article, nous allons aborder quelques pistes sur la façon de construire un SEO durable et responsable.

Réduire le poids des pages

Il est possible de se faire une idée plus ou moins précise du volume d’émissions de CO2 émises par une page de votre site web. De nombreux outils à l’instar de Websitecarbon estiment la consommation de vos pages, les situent par rapport à la moyenne d’autres sites web et donnent des éléments de comparaison. Ils peuvent comparer, par exemple, l’émission d’une page web au carbone que peut absorber un arbre pendant un an. De même, l’équivalent énergétique dont aurait besoin un véhicule électrique pour conduire sur un certain nombre de kilomètres. Ludique pour se rendre compte de la nécessité de bâtir un SEO durable et responsable pour votre site.

Pour l’exercice, testons le site Sedigitaliser. Ce dernier n’émet que 0,69 g de CO2 à chaque fois qu’un internaute visite une page. Sur une année, cela représente 0,83 kg d’équivalent CO2. Si ce volume s’inscrit en-deçà de la majorité des sites web, il n’en reste pas moins qu’un effort constant est mené pour alléger le temps de chargement des pages. Et cerise sur le gâteau, un site qui se charge rapidement oeuvre ainsi à un meilleur référencement.

Comment donc réduire le poids des pages de votre site web ?

  • Si vous utilisez un CMS pour la gestion de vos contenu, retirez toutes les extensions (plugins) que vous n’utilisez pas. Ces derniers lestent considérablement le temps de chargement de vos pages, jusqu’à plusieurs secondes. Or, une page sans plugin doit pouvoir se charger en à peine 0,6 secondes ;
  • Minimisez le nombre de requêtes : le téléchargement des scripts, des fichiers Flash, etc. sont gourmands en data ;
  • Ramenez le rapport résolution/taille de vos images à un niveau optimial. Par exemple, si vous utilisez des miniatures pour illustrer certains éléments, ne chargez pas des images de 1600 pixels, etc.

L’optimisation de votre site web peut se faire à bien d’autres égards. Découvrez les leviers pour rendre votre site web plus efficace sur le plan énergétique.

Envoyer un sitemap à Google

Un sitemap, a fortiori exhaustif, offre une vue globale des contenus présents sur votre site. Google et les autres moteurs de recherche considèrent ce fichier comme essentiel dans leur travail d’indexation de vos contenus. Mais Bing, Yahoo! et Qwant ont-ils besoin de tout indexer ?

Construire un SEO durable et responsable consiste à renseigner les pages phares pour faciliter le travail d’indexation des robots.

Comment envoyer un sitemap exhaustif à Google ? Dans la Search Console, accédez au rapport consacré à la Couverture. Vous remarquerez deux types de pages :

  • Toutes les pages connues ;
  • Toutes les pages envoyées.

Rendez-vous sur le second et repérez les URL contenant des erreurs. Opérez ensuite les corrections voire les redirections afin que les robots effectuent leur travail de manière optimale.

Épurer le maillage interne et les liens entrants

les liens internes

Les liens internes ont d’essentiel qu’ils offrent l’opportunité aux internautes de naviguer entre les pages de votre site. Ils doivent figurer en nombre suffisant, de l’ordre de 3 à 4 liens par pages de 500 à 700 mots. Au-delà, les robots des moteurs de recherche passeront un temps supplémentaire sur votre site.

Les liens entrants

Les liens entrants, ou backlinks, sont fondamentaux pour construire la notoriété de votre nom de domaine. Ils sont un pilier d’une stratégie de référencement naturel globale et inclusive. Ils vont de paire avec la création de contenus. Cela étant, il y a “liens” et “liens” !

Placé sur des pages faisant autorité, dites de référence, ils soutiendront fermement la notoriété de la page de votre site vers laquelle ils renvoient. En revanche, si ces liens proviennent de noms de domaine à mauvaise réputation, non seulement cela impactera votre référencement mais également l’impact environnemental de votre SEO.

Combiner les pages semblables

Parmi toutes vos pages, certaines ciblent des mots-clés similaires ? Voici un autre levier pour construire un SEO durable et responsable. En effet, combiner deux pages ressemblantes peut s’avérer être une solution pour diminuer la consommation de données de votre site.

Par exemple, si vous avez deux pages intitulée « Entretien immeuble » et « Entretien immeuble à Paris », il peut être opportun de les fusionner. Dans ce cas, regardez laquelle des deux pages dispose de la plus forte autorité et capitalisez dessus. Proposez ensuite un sommaire afin que les internautes trouvent instantanément l’information qui les intéresse.

En passant moins de temps à naviguer entre les pages de votre site, les internautes génèrent moins CO2. Ils obtiennent en outre plus facilement les renseignements qu’ils recherchent et avance plus rapidement dans le tunnel de conversion.

En bref

Il existe de nombreuses techniques pour bâtir un SEO durable et responsable. Bien entendu, toutes ne sont pas éminemment pertinentes. Pire, certaines peuvent avoir un impact négatif sur le classement des pages de votre site. Chez Sedigitaliser, nous mettons un point d’orgue à adopter une approche constructive et responsable du point de vue de l’impact du web sur l’environnement. Les stratégies de référencement naturel que nous construisons avec nos clients se veulent les plus performantes et en même temps les plus adaptées aux objectifs de développement. Vous souhaitez construire un SEO durable et responsable ? Faites confiance à nos experts et contactez-les pour parler de votre projet !

Pour aller plus loin