7 conseils pour créer un contenu optimisé pour le référencement

3 Avr 2020 | Contenu SEO, Marketing digital, Référencement naturel (SEO), UX design

S’il fallait résumer le référencement, il suffirait d’évoquer la création d’un contenu optimisé pour le référencement, l’obtention de backlinks de sites faisant autorité ou encore l’optimisation des paramètres techniques. C’est l’activation de l’ensemble des ces paramètres qui, actionnés un à un, permettent à votre site web de remonter lentement, mais sûrement, dans les classements des moteurs de recherche.

Concernant la création de contenu, soyons francs. L’idée voulant que la création d’un contenu entraînera automatiquement du trafic sur votre site web n’est pas si évidente que cela. Pour de multiples raisons, un contenu ne génère pas nécessairement des performances significatives sur le référencement d’un site et ses performances.

De nombreuses limites inhérentes à la création de votre contenu auront un impact sur votre référencement. D’une part, bien que présent sur des pages parfaitement optimisées, un contenu de catégorie moyenne n’atteindra probablement jamais le premier rang de Google. De même, un contenu de très bonne qualité mais non optimisé pour le référencement pourra devenir obsolète et ne jamais atteindre la première page des résultats des moteurs de recherche.

L’objet de ce billet est aujourd’hui de faire un point sur les rouages d’un contenu optimisé pour le référencement sur les moteurs de recherche et qui aura le potentiel de se classer en première position.

1. Proposez des contenus de formes diverses

Chaque internaute est unique. Tandis que certains recherchent des textes denses avec de longues explications et du détail, d’autres n’en ont que faire et préfèrent des éléments concis, clairs et visuels. Plus encore, de plus en plus d’internautes ne prennent même plus le temps de lire de longs articles voire ne lisent plus du tout ! Ceux-ci se tournent donc plus facilement vers les vidéos, les images ou encore les infographies. Enfin, les fichiers audio tels que les podcasts ont le vent en poupe et connaissent une popularité grandissante.

Ainsi, selon le sujet de votre contenu et le public que vous ciblez, il est important de prendre en compte les diverses formes de contenu et de les intégrer au besoin. Quelques images ou une vidéo pour accompagner un texte fera le bonheur d’une plus grande partie de lecteurs. Offrez donc des options à la personnalité de l’un ou l’autre de vos internautes !

En outre, une plus grande variété dans votre contenu, une écriture soignée pour la partie texte d’une part et des supports variés d’autre part, contribuera à augmenter la durée moyenne des sessions des utilisateurs sur votre page. Conserver votre audience sur votre site témoignera de votre capacité à créer un contenu attrayant et à offrir une bonne expérience utilisateur.

Cela étant, l’ajout de contenus autres que du format texte peut alourdir le poids de votre page. Auquel cas, la vitesse de chargement en pâtira et contrebalancera les bienfaits de l’accroissement de la durée des sessions. Faites donc attention à ne pas ralentir votre page avec des fichiers non optimisés ou inutiles ! Et prenez soin d’optimiser la performance technique de votre site.

2. Soignez la rédaction de vos textes

Il est une statistique avec laquelle il faut composer : les internautes lisent en général moins d’un quart des mots d’une page d’un site web. Et comme il est difficile de savoir précisément quels passages de vos articles les gens liront, l’ensemble de votre contenu doit être performant et rédigé de la meilleure manière qui soit. Toutes vos phrases doivent être impactantes et percutantes !

La structuration de vos idées

Plus votre contenu sera de qualité, original et unique, plus il vous sera facile de le référencer. Une fois que vous avez trouvé votre sujet, structurez vos idées et les thèmes que vous souhaitez aborder. Apposez vos idées sur papier et développez-les. Pour ce faire, construisez des phrases simples et pas trop longues. Employez également des mots de transition afin de faciliter la lisibilité.

Le style de rédaction

Le langage soutenu ne constitue pas une forme unique. De plus en plus d’entreprises adoptent un ton jeune et dynamique dans leur communication. Ainsi, elles emploient des formes de langage relativement familières qui s’avèrent facilement acceptées par les consommateurs. Par ailleurs, de plus en plus de blogs d’entreprises, de sites web et de médias repoussent les limites du contenu acceptable afin de se démarquer de leurs concurrents. Faites donc preuve d’humour, d’audace, d’intelligence, de confiance, de sarcasme ou encore de charisme. Libérez l’écriture et faites jouer les mots !

La grammaire et l’orthographe

Une fois votre contenu rédigé, relisez-vous ! On ne le dira jamais assez mais il est essentiel de soigner la grammaire et l’orthographe de vos articles. C’est autant une question de respect pour vos lecteurs que de crédibilité pour votre marque !

3. Intégrez les éléments essentiels du SEO

Quel que soit sa nature, créez un contenu optimisé pour le référencement. Pour les pages que vous publiez, évidemment, il vous faudra intégrer les balises HTML, remplir la méta-description, définir une URL propre et concise.

Les autres éléments de contenu, de manière individuelle, ne doivent pas non plus être négligés. C’est le cas par exemple des images, dont l’attribut Alt doit être renseigné. Cela constituera une aide à la lecture pour les malvoyants. En outre, cela sera nécessaire pour les robots des moteurs de recherche. Il en va de même pour les vidéo. Prenez soin de respecter toutes les règles relatives à leur référencement.

4. Faites varier la longueur de vos contenus

La publication de contenus sur le web a fortement évolué depuis l’apparition de ce dernier. Alors que les contenus courts vous permettaient à l’époque de gagner des parts de marché facilement, il suffisait de produire des articles en nombre, relativement courts, pour générer beaucoup de trafic. Aujourd’hui, le web est de plus en plus encombré et les internautes de plus en plus exigeants. De fait, les moteurs de recherche ont fait évoluer leurs algorithmes pour privilégier des contenus de plus en plus longs et de meilleure qualité. Travailler un contenu optimisé pour le référencement est désormais un métier !

Ainsi, pour répondre le plus finement possible aux besoins des internautes, mettez toutes les chances de votre côté. Plus votre article sera fourni en informations et en contenus riches, plus il aura des chances de contenir des éléments qui satisfassent l’intention du lecteur.

Dans le même temps, il arrive que des articles de 250 mots suffisent à apporter tous les éléments que vos internautes recherchent. Synthétiques, ils vont à l’essentiel et permettent au lecteur d’économiser du temps de lecture par rapport à un imposant article qui contiendrait plus de 3000 mots.

In fine, ne vous interdisez ni des courts articles, ni des longs articles. Les deux sont importants dans votre stratégie de marketing de contenu. Selon une agrégation des recherches, la longueur “idéale” du contenu des pages les plus performantes devrait se situer autour des 2000 mots. Partant de ce constat, faites ensuite varier ce nombre en fonction de plusieurs paramètres parmi lesquels la concurrence sur le mot-clé.

5. Différenciez autorité et originalité

Il existe un certain paradoxe que vous aurez certainement remarqué à l’occasion de travailler un contenu optimisé pour le référencement.

L’autorité de votre contenu

Parmi les nombreux conseils pour rédiger un contenu optimisé pour le SEO, il est important de mettre en avant des conseils d’experts et des affirmations étayées. De plus, les experts SEO recommandent de citer vos sources et d’intégrer des liens faisant autorité dans vos contenus.

L’originalité de votre contenu

Parallèlement, pour que votre contenu se démarque, il est essentiel qu’il soit original. Il doit se démarquer de ce que font vos concurrents ou les références dans votre secteur d’activité. Apportez une valeur ajoutée avec de nouveaux éléments !

L’équation n’est donc pas simple ! En somme, faites A en utilisant B et C. Par conséquent, appuyez-vous sur ce que disent les experts et dépassez-les. Conservez vos liens en ajoutant du nouveau et de l’original. Quelques liens créatifs et une histoire convaincante aideront votre contenu à franchir la ligne entre autorité et originalité.

6. Offrez une expérience responsive (sans oublier le bureau)

Depuis l’apparition des premiers smartphones, la part du trafic internet sur mobile croît très fortement chaque année. En décembre 2019, l’augmentation du trafic sur smartphone poursuivait sa croissance à un rythme effréné (+30% par rapport à décembre 2018), portant la part du trafic sur smartphone à 42,9% du trafic internet en France.

Le contenu pour mobile

Le trafic mobile est donc une activité importante. Mais il faut garder à l’esprit que les recherches sur les téléphones portables sont en général plus spécifiques et ciblées que celles faites sur les ordinateurs de bureau. En effet, nombre des recherches mobiles ont une dimension locale. Elles auront donc tendance à plus souvent porter sur « bar près du port », “restaurant original à Lyon” ou encore “promotions à proximité de moi”.

De même, les recherches sur mobile sont souvent destinées à répondre à une question pressée ou relevant d’une activité à venir immédiatement. Par exemple : “recette gougères au comté”, “en quelle année est né Zidane ?”.

Au final, les recherches sur mobile sont généralement plus orientées sur les modes de vie des internautes et les activités qu’ils mènent déjà.

Le contenu pour ordinateur de bureau

En même temps, la part du trafic web sur les ordinateurs de bureau restait majoritaire en France à fin 2019 (53%). Les ordinateurs de bureau se prêtent mieux pour l’interaction avec des contenus riches et longs. N’oubliez donc pas d’entretenir la version desktop de votre site afin que ces contenus y soient agréables à consulter.

7. Adaptez la forme de votre page au contenu

Il n’existe pas de forme gagnante unique pour la mise en page du contenu que vous allez publier. Au-delà des éléments de base (nombre de mots, structure du contenu, tonalité, balises HTML, etc.), la forme dépendra du public que vous visez.

  • Si votre contenu a pour objectif de communiquer et de satisfaire une requête spécifique, vous pouvez développer la forme de la page autour du contenu ;
  • S’il s’agit d’un article technique sur les stations d’épuration ou sur la gestion de patrimoine, allez à l’essentiel et ce, dès l’introduction ;
  • Si vous avez un article humoristique ou de loisir, vos internautes seront probablement un peu plus indulgents quant à la vitesse de chargement de votre page.

Quoi qu’il en soit, Google recommande de penser les pages pour les utilisateurs avant tout. Les meilleurs articles ne se lisent pas seulement comme un bel essai, ils ressemblent à une peinture nette, avec des balises, des titres, une police de caractères et des titres qui créent une pièce unifiée.

Pour aller plus loin