7 stratégies de marketing digital à adopter en 2021

4 Mai 2020 | Marketing digital, Référencement naturel (SEO)

Chatbots, pages A/B test, entonnoirs de conversion complexes. Oubliez ces techniques poussées. Si vous êtes à la tête d’une start-up ou d’une PME, aucun de ces éléments ne devrait être votre priorité. Les stratégies de marketing digital qui méritent votre attention sont celles qui sont moins techniques en apparence. Néanmoins, elles sont tout à fait efficaces compte tenu de la taille de votre activité.

1. Bloguer en gardant à l’esprit le référencement

Le blog pour une entreprise n’a rien à voir avec l’idée que la plupart des personnes se font de cet outil. Loin de l’image du blog des années 2000, qui s’apparentait plutôt à un journal intime tenu par des passionnés, le blog est aujourd’hui un puissant outil marketing. C’est la première stratégie de marketing digital à implémenter pour votre activité.

Quelle approche adopter ?

Mais avant qu’il devienne comme tel, vous devez adopter une approche spécifique. Celle d’écrire sur les problématiques rencontrées par votre audience cible. Prenons par exemple le cas d’une entreprise de vente en ligne de pièces destinées à l’informatique. Pour cette entreprise, il est fort probable que ses clients potentiels fassent des recherches telles que :

  • Pourquoi mon ordinateur est-il si lent ? ;
  • Comment construire un ordinateur ? ;
  • Comment améliorer la vitesse de mon ordinateur, etc.

Si nous travaillons ces mots-clés dans un outil de recherche de mots-clés, comme par exemple, SEMrush Keyword Research, Ahrefs Keywords Explorer ou encore Ubersuggest, il est possible de voir le volume de recherche mensuel pour chacun d’eux chaque mois.

Mais au-delà de ces données chiffrées, il faut y voir un potentiel de vente. En effet, vous pourrez aider les gens à résoudre leurs problèmes tout en intégrant les produits de votre magasin dans le contenu lui-même.

Ainsi, pour reprendre notre exemple, la lenteur d’exécution d’un ordinateur peut provenir de la mémoire vive, du disque dur ou encore du processeur. De même, lorsque des internautes recherchent comment construire un ordinateur, ils ont besoin de conseils pour y parvenir. Aidez donc les lecteurs, quelque soit leur problématique, à la diagnostiquer et proposez-leur des solutions avec vos produits.

Ce concept s’applique à tous les secteurs d’activité. Si nous prenons le cas d’une agence immobilière : au lieu de créer un article de blog sur les dernières évolutions des prix, souvent techniques, apportez du concret à vos lecteurs. Ecrivez sur des problèmes réels que les clients potentiels recherchent. Par exemple :

  • Quelles étapes pour l’achat d’une maison ? ;
  • Quel taux d’endettement maximum pour emprunter ? ;
  • Quels critères prendre en compte lors de la vente d’un appartement, etc.

Comme pour le matériel informatique, tous ces sujets ont le potentiel d’attirer un vaste public.

Comment trouver ce que votre public recherche ?

Aussi surprenant soit-il, la première étape est de deviner. Mais pas n’importe comment ! En tant qu’expert de votre secteur, vous avez forcément une idée des besoins de votre audience. Il faut creuser autour. Dans un second temps, de nombreux outils peuvent vous aider à enrichir la matière que vous avez créée à partir de vos intuition. La Search Console de Google, par exemple, vous indiquera les mots-clés tapés par les internautes et pour lesquels votre site ressort dans les résultats de recherche. Les outils d’Ahrefs ou encore de SEMrush, payants, sont également capables de fournir des mots-clés pertinents. Certains de leurs rapports intègrent les questions les plus populaires tournant autour de vos mots-clés.

Une fois ces questions identifiées, c’est à vous de choisir ceux qui méritent le plus d’être traités. Sur ce point, tenez compte de la difficulté des mots-clés et de la concurrence pour celui-ci. Il ne vous reste ensuite plus qu’à produire un contenu optimisé pour le référencement. En y parvenant, vous obtiendrez un trafic naturel “gratuit”, cohérent et indépendant des annonces Google. Mieux encore, il s’enrichira avec le temps.

2. Mettre en place une newsletter

Un autre levier de votre stratégie de marketing digital se nomme newsletter. Chaque fois que vous publiez un nouveau billet de blog, envoyez une lettre d’information. Cela ne prend que quelques minutes pour qu’ensuite, des dizaines, des centaines, voire des milliers de personnes consultent votre blog.

Bien entendu, atteindre un tel volume de retour ne se fait pas du jour au lendemain. Constituer une liste d’adresses électroniques peut prendre quelques mois ou même quelques années pour atteindre une taille conséquente. Mais une fois constituée, c’est potentiellement des centaines voire des milliers d’abonnés qui souhaitent avoir de vos nouvelles.

Voici quelques conseils pour commencer à tirer parti de la newsletter dans le cadre de votre stratégie de marketing de contenu.

La première étape consiste à générer du trafic vers votre site. Il existe de nombreuses manières d’accroître le trafic sur votre site. Comme nous l’avons évoqué au début de cet article, bloguer en ayant en tête le référencement est une des meilleures stratégies à long terme.

L’étape suivante consiste à convaincre les visiteurs de votre blog de s’abonner à votre bulletin d’information.

Il existe de nombreux conseils et astuces pour y parvenir et ce, de manière plus ou moins agressive. Il existe par exemple le lead magnet (ou “Gated Content”). Il s’agit d’un contenu premium que vous offrez à un prospect en contrepartie d’informations sur celui-ci. Ce que vous devez avoir en tête pour obtenir ce sésame, c’est de fournir quelque chose de valeur. Il peut s’agir d’une version PDF de l’article (mise à jour du contenu), d’un cours offert par e-mail, etc. De manière plus passive, vous pouvez vous contenter d’un encart sur le côté de votre page ou d’un formulaire de contact en bas de page pour s’abonner.

Selon le degré de priorité que vous avez défini pour l’élaboration de votre liste de contact, c’est à vous qu’il revient de choisir la meilleure option. Et quoi qu’il en soit, gardez en tête que l’élaboration d’une liste n’a ni début ni fin. Il s’agit d’un processus continu. La liste n’est jamais “pas assez longue”. Ne remettez donc pas à plus tard l’envoi de votre newsletter. Et dans vos envois, essayez autant que possible de maintenir l’intérêt de vos abonnés en leur envoyant des informations utiles.

En opérant de manière régulière, vous obtiendrez une liste de contacts engagés et réactifs qui apprécieront d’avoir de vos nouvelles.

3. Créer une présence sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux font partie du quotidien d’un nombre toujours plus important d’internautes. Début 2020, la France comptait 39 millions d’utilisateurs actifs des réseaux sociaux. Ces personnes passaient en moyenne 1h42 par jour sur Facebook, Twitter et autres LinkedIn. Ainsi, tout naturellement, les réseaux sociaux doivent être intégrés dans votre stratégie de marketing digital. Mais pas de n’importe quelle manière !

Les réseaux sociaux ne sont pas un support où afficher des mises à jour ennuyeuses et des promotions à l’intention des internautes. Une telle manière d’aborder les réseaux sociaux n’est ni plus ni moins qu’un moyen de perdre du temps et d’aliéner vos abonnés.

Voici quelques conseils pour que votre présence sur les réseaux sociaux soit optimisée.

Concentrez-vous sur un petit nombre de réseaux

Il faut du temps et un certain nombre d’efforts pour se constituer une communauté. Plus vous vous dispersez, plus vos efforts auront un impact réduit. Par conséquent, nous recommandons de vous concentrer un voire quelques réseaux sociaux, du moins au début.

Mais alors lequel devriez-vous choisir ? Pas question de vous ruer sur le réseau qui compte le plus d’utilisateurs actifs. Il s’agit plutôt de trouver le réseau où votre public cible se trouve et de voir dans quelle mesure vous pouvez répondre à ses problématiques. Si vous connaissez bien votre audience, l’identification du réseau n’est pas la tâche la plus ardue. Dans le domaine des services web, par exemple, la plupart des professionnels se retrouvent sur Twitter, LinkedIn ou Facebook. Peu d’entre eux sont en revanche présents sur Snapchat ou Instagram. En tout cas, pas dans le cadre de leur vie professionnelle. Un acteur de l’alimentation se tournera quant à lui vers les réseaux Instagram ou encore Pinterest.

Alimenter le réseau social

Quel que soit le média que vous choisissez, il vous faut comprendre pourquoi votre public est là et comment vous pouvez le servir. Chaque réseau social à son profil type d’internautes.

Sur YouTube, par exemple, les internautes recherchent en général du divertissement ou un moyen d’apprendre quelque chose. Les contenus humoristiques ou ludiques, à l’instar des tutoriels, y sont adaptés.

Facebook, de son côté, est différent. Les utilisateurs ne souhaitent pas que de longs tutoriels ou des promotions leur soient proposés dans leur flux d’informations. Au contraire, ils recherchent des contenus intéressants, drôles ou choquants, qui plus est facilement partageables. Un moyen de capter l’attention des gens consiste par exemple à raconter une histoire, proposer une courte vidéo ou faire quelque chose en rupture par rapport à l’ensemble des publications.

Sur Twitter, enfin, il s’agit plutôt de communiquer rapidement, efficacement et sans accabler les gens. Un ton concis apportant un conseil ou des recommandations est bien perçu par les utilisateurs.

4. Recourir à la vidéo

YouTube, détenu par Alphabet la maison-mère de Google, est le troisième plus grand moteur de recherche au monde. Il constitue un autre endroit où les internautes recherchent des solutions à leurs problématiques. Par conséquent, recourir à la vidéo constitue une deuxième stratégie de marketing digital que vous pouvez mettre en place.

Comme dans Google, il faut trouver les sujets les plus pertinents à traiter. En d’autres termes, les mots-clés que les gens recherchent sur YouTube. Parmi les outils que nous avons évoqués plus haut, certains, comme Ahref, disposent d’un onglet par moteur de recherche. Celui-ci inclut YouTube. Il peut ainsi vous permettre de trouver les mots-clés les plus intéressant pour votre secteur d’activité.

Prenons l’exemple d’un vendeur d’étuis pour smartphone, toutes marques confondues. Les mots-clés qui concernent son activité peuvent être “iPhone X”, “Galaxy S20”, “Huawei P30”, etc. A partir de là, les questions relatives à ces mots-clés seront “comment débloquer l’iPhone X” ou encore “comment remplacer l’écran du Huawei P30”. Ce dernier mot-clé est particulièrement intéressant dans le cadre de notre exemple. En effet, les téléspectateurs souhaiteront sans doute prendre davantage soin de leur téléphone une fois qu’il sera réparé. Ils pourront être intéressé par l’acquisition d’un étui de protection.

Pour obtenir des résultats optimaux avec cette stratégie de marketing digital, vos vidéos doivent être particulièrement utiles et précieuses. Evitez au maximum d’être trop promotionnel !

5. Podcaster

Le podcast a le vent en poupe, incontestablement. Début 2020, 27% des internautes français déclaraient écouter des podcasts dans le cadre de leurs activités en ligne. Quasiment au même niveau que l’écoute de la radio en ligne (33%). Le format audio se prête en effet particulièrement bien à de nombreux modes de vie et d’actions de notre quotidien. Il est possible d’écouter un podcast dans les transports, en travaillant, en effectuant des tâches ménagères.

Intégrer le podcast dans votre stratégie de marketing digital est une excellente opportunité pour promouvoir votre activité. Deux solutions s’offrent ainsi à vous :

  1. Concevoir votre propre podcast ;
  2. Obtenir une interview sur un podcast existant.

La première solution est la plus prometteuse en termes de résultats potentiels mais en même temps la plus délicate à faire aboutir. En effet, la création de toutes pièces d’un podcast est une excellente façon de développer une marque et de gagner un public. Néanmoins, cela peut prendre un certain temps avant que vous n’obteniez un impact auprès de votre public. En outre, encore faut-il que vous disposiez de l’équipement adéquat pour créer un podcast populaire.

La seconde solution, ou l’obtention d’une interview sur un podcast, est une autre histoire, autrement plus accessible. Les personnes qui tiennent des podcasts (podcaster) sont continuellement à la recherche de personnes intéressantes à interviewer. Du moment que vous avez une certaine expérience dans votre domaine d’activité et que vous êtes prêt à la partager, rien ne vous retient ! Cette solution est gagnant-gagnant entre vous et le détenteur du podcast.

Mais comment trouver des podcasters susceptibles de vous interviewer ? Consultez vos podcasts préférés ou trouvez des podcasts traitant de votre secteur d’activité pour identifier des interviews d’autres personnes de votre secteur. Entrez en contact et faites-vous inviter !

Une fois le podcast réalisé et diffusez, la notoriété de votre marque augmentera proportionnellement au nombre de personnes abonnées au podcast sur lequel vous êtes apparu. Un autre avantage du podcast réside dans l’établissement de backlinks vers votre site web ou vers la page de votre profil d’un de vos réseaux sociaux. En effet, les podcasters établissent généralement un lien vers vous (votre site ou page de réseau) à partir de la page de l’épisode. Cela permet aux auditeurs de creuser le sujet ou d’en savoir plus à votre sujet si l’épisode leur a plu. Sur le plan du référencement, un lien externe supplémentaire vers votre site contribuera à accroître sa notoriété.

6. Rejoindre les forums et communautés d’internautes

Les communautés et les forums à l’instar de Reddit, de Quora ou encore les pages Facebook sur certains sujet s’avérer être d’excellentes opportunités pour votre stratégie de marketing digital.

Quelques règles essentielles doivent néanmoins être rappelée avant de vous lancer. Sur les forums et autres communautés, pas question de promouvoir directement vos produits ou vos services. Les internautes se rendent sur ces plateformes pour se divertir ou s’instruire. Ce sont les deux seules préoccupations que vous devez avoir à l’esprit en les abordant. Sinon, vous perdrez votre temps voire même votre crédibilité, passant pour une entreprise racoleuse.

Vous pouvez recourir aux forums pour alimenter votre linkbuilding. Mais attention. Créez des liens vers votre contenu avec parcimonie, et uniquement lorsque c’est approprié. Toujours en ayant en tête de ne pas froisser les attentes des internautes. En outre, la plupart des liens sur ces plateformes ne sont pas suivis. En d’autres termes, ils n’ont pas de valeur en termes de référencement. Par conséquent, la création de liens vers un de vos contenus de valeur qui soutient un point n’est pas nécessaire.

En somme, ces plateformes doivent être considérées comme un lieu de partage d’expertise et d’expériences. Grâce à eux, vous pourrez construire votre notoriété en même temps que des relations avec des personnes intéressées par votre secteur.

7. Créer des campagnes d’annonces payantes

La plupart des leviers que nous avons abordés jusqu’alors ne constituent qu’un investissement en temps. En effet, que ce soit la rédaction d’articles de blog, l’intervention dans des podcasts ou encore la participation à des échanges sur des forums ne coûtent rien d’un point de vue financier. Seulement du temps. Cela étant, le temps, c’est de l’argent.

Ainsi, même si les annonces payantes, par définition ne sont pas gratuites, elles doivent être intégrées dans votre stratégie de marketing digital car elles vous feront gagner un temps précieux que vous pourriez consacrer à d’autres activités pour votre entreprise.

Si bien exécutée, la publicité payante n’a aucune raison d’être crainte. Sur ce point, l’essentiel est de bien préparer ses campagnes pour ne pas gaspiller votre budget. Nous vous proposons l’ABC du succès de la publicité payante :

  • A comme Audience ;
  • B comme Budget ;
  • C comme Commercial.

Audience

Selon les produits ou les services que vous vendez, toutes les plateformes ne vous sont pas forcément adaptées. Et par plateforme, il faut entendre les moteurs de recherche tels que Google, Bing ou encore Yahoo! Mais également les réseaux sociaux. Facebook, LinkedIn, Twitter, Pinterest, etc. permettent de diffuser des annonces de vos produits et services. Plus que les moteurs de recherche, les réseaux sociaux ont chacun une audience particulière. Et ce sera à vous d’identifier la plateforme la plus adéquate pour vos campagnes.

Prenons l’exemple d’un vendeur de produits d’entretien pour la barbe. Pinterest ne serait, dans ce cas, pas la meilleure solution. En effet, 71% des utilisateurs de Pinterest sont des femmes. En outre, il s’agit d’un média utilisé principalement par la jeune génération.

En somme, la première étape consiste donc à déterminer quelle est la plateforme utilisée par votre public cible. Si vous allouez votre budget publicité ailleurs, vous le perdrez.

Budget

Dans la majorité des cas, les annonces au coût par clic (CPC) fonctionnent sur la base d’une vente aux enchères. Autrement dit, plus des annonceurs se positionnent sur un mot-clé, plus celui-ci sera cher. Dans les faits, les prix des mots-clés varient énormément. Ils peuvent ainsi aller de quelques centimes à plusieurs centaines d’euros.

De nombreux outils propsés par SEMrush, Ahref ou encore Neilpatel indiquent le montant des mots-clés au CPC selon le moteur de recherche. Ainsi, admettons qu’un mot-clé coûte 20€ au CPC et que vous disposiez d’un budget publicitaire de 1 000 euros mensuel. Vous ne pourrez obtenir que 50 clics avant que votre budget ne soit épuisé. Sachant qu’ensuite, encore faut-il que l’internaute puisse être converti !

Pour augmenter le nombre de clics pour un budget donné, vous pouvez vous reporter sur des mots-clés dont le coût par clic est moindre. Les différents outils SEO offrent des options de filtre et notamment sur le CPC. Il vous revient alors de définir le maximum que vous êtes prêt à dépenser pour consulter la liste des opportunités.

Ensuite, portez votre choix vers les mots-clés présentant une intention de recherche claire et, idéalement, un volume de recherche élevé.

Commercial

Si vous enchérissez sur un mot-clé dans Google, il peut être parfaitement logique d’envoyer les visiteurs sur une landing page dédiée incluant toutes les informations relatives à votre offre. Mais cela fonctionnera beaucoup moins bien sur des réseaux sociaux tels que Facebook ou Pinterest. Là, les internautes ne sont pas présents dans une optique d’achat.

C’est donc à vous de combler le fossé entre l’intention de la plateforme et la façon dont vous vendez vos produits. Votre levier pour cela, c’est avec le contenu.

Prenons l’exemple d’un vendeur de meubles souhaitant faire de la publicité sur Pinterest. Les utilisateurs de ce réseau social recherchent de l’inspiration. Notre vendeur n’aurait donc pas intérêt à les renvoyer vers des landing pages dédiées à la vente de tables et de chaises. Plus logiquement, il faudrait les inviter à consulter un billet de blog pertinent comme « 10 conseils de décoration intérieure abordable pour votre salon ». C’est sur ce billet de blog, ensuite, que vous pourrez montrer des produits de votre catalogue et ce, de façon naturelle.

Réflexion finale

La clé du succès de votre stratégie de marketing digital réside dans votre approche. Et plus précisément, dans votre capacité à adopter l’état d’esprit du consommateur.

Autrement dit, ne cherchez pas à vendre à tout prix mais plutôt à résoudre leurs problèmes par le biais de contenus accessibles et de grande valeur qui sont pertinents pour votre entreprise.

En outre, ayez en tête qu’il ne faut pas actionner tous les leviers d’un seul coup. Priorisez les stratégies de marketing digital et adoptez celle qui vous paraît la plus appropriée en premier. Expérimentez-la puis maîtrisez-la avant de passer à la suivante.

Si vous êtes intéressé pour en savoir davantage au sujet de la mise en place d’une stratégie de marketing digital pour votre entreprise, faites-le nous savoir. Sedigitaliser est une agence en développement et en référencement web. Nous appliquons à nos clients les différents leviers que nous avons exposés dans ce billet.

Pour aller plus loin